Menu
Marie Zacarias : 06 85 32 75 40
Edith Latrille : 06 60 14 74 39
Marie Zacarias :
06 85 32 75 40
Edith Latrille :
06 60 14 74 39
5 rue Liban 75020 Paris
Horaires
Lundi au vendredi :
9h à 20h
Contactez-nous
Cabinet L’îlot Marie Zacarias - Sophrologue sophrothérapeute Edith Latrille - Psychologue clinicienne - hypnothérapeute - psychopédagogue

Edith Latrille - Mon parcours et ma formation de psychopédagogue

Forte de 15 ans d’expérience en qualité d’enseignante en français titulaire à l’Education nationale en classe ordinaire puis en ULIS (Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire) pour des enfants et des adolescents aux besoins éducatifs spécifiques, j’ai ensuite exercé le métier de psychologue scolaire en EREA (Etablissement Régional d’Enseignement Adapté).

Je suis aujourd’hui psychologue clinicienne formée en psychologie du développement et en psychopathologie. J’exerce comme psychopédagogue en institution à Paris à l’ARPS (Association de Réadaptation Psychopédagogique et Scolaire). Riche de ces expériences et formations successives dans le champ de la pédagogie, de l’enseignement spécialisé et de la psychologie, j’ai une bonne connaissance des réseaux et dispositifs de l’éducation et du soin psychique. Je peux, de fait, vous aider si votre enfant rencontre des difficultés ou des troubles de l’apprentissage et de la socialisation à l’école. Cela de diverses manières : Cela de diverses manières Établir un diagnostic et un bilan cognitif des difficultés d’apprentissage de votre enfant ou de votre adolescent. Ce bilan peut, si nécessaire, prendre la forme de tests psychométriques (WAIS, WISC) ou projectifs (TAT, Rorschach) pour explorer le fonctionnement intellectuel et psycho-affectif de votre enfant. Il a pour but d’obtenir un aménagement de sa scolarité, une reconnaissance auprès de la MDPH ou, tout simplement, d’identifier ses forces et ses faiblesses, son profil pédagogique, ses processus d’apprentissage et ses besoins éducatifs spécifiques.

Vous aider à vous repérer dans le dédale des diagnostics posés (phobie scolaire, situation de handicap, troubles du spectre de l’autisme, troubles du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité, troubles de la communication, troubles spécifiques des apprentissages, troubles du comportement, troubles de la personnalité, dyslexie, dysorthographie, dysphasie, dyscalculie…) et vous orienter vers les dispositifs qui pourront accompagner votre enfant (AVS, CLIS, ULIS, SESSAD, CMPP, CMP, Hôpital de jour, IME, Centres de soins-études).

Accompagner votre enfant ou adolescent par des séances de psychopédagogie, en individuel ou en petit groupe. Ces séances sont adaptées à ses besoins particuliers et à son style d’apprentissage pour qu’il renoue avec le plaisir d’apprendre, surmonte ses difficultés d’apprentissage, développe une meilleure estime de lui-même et des interactions sociales plus harmonieuses. Chaque séance dure une heure et commence par un temps de relaxation.

La psychopédagogie est indiquée en cas de phobie scolaire, agitation, troubles de l’attention et de la mémorisation, retrait, troubles du spectre autistique, dyslexie, dysphasie, dyscalculie. La prise en charge psychopédagogique se décide après un entretien préliminaire durant lequel j’examine, avec vous, votre demande.
 

Vous avez dit « échec scolaire » ?

On n’a jamais autant entendu parler d’échec scolaire ou de phobie scolaire. Des enfants et des adolescents intelligents butent sur les savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter). Ils développent des troubles du comportement, des interac-tions inadaptées avec les autres, sources de vécus douloureux. Parallèlement, force est de constater que les propositions de remédiation et d’outil pédagogique n’ont jamais été aussi nombreuses pour réparer, entrainer des enfants dont on pointe les dysfonctionnements, les déficits instrumentaux qu’il faut réparer pour rendre ces enfants performants.

De nombreux scientifiques, neuropsychologues, pédopsychiatres inspirés par les neurosciences et les sciences cognitives ont avancé des explications organiques et génétiques à ces déficits ou dysfonctionnements en s’appuyant sur des descrip-tions intéressantes du fonctionnement du cerveau et de la mémoire. J’intègre à ma psychopédagogie certains de ces outils découlant des recherches en sciences cognitives qui me semblent répondre aux besoins des jeunes en difficulté d’apprentissage (difficultés ou troubles spécifiques). Mais ces méthodes de remédiation n’ont pas toujours grand-chose de nouveau. Attention aux fake news pédagogiques et aux tests en tout genre qui surfent sur le désarroi de l’échec scolaire…

Comme l’écrit le psychopédagogue et psychologue Serge Boismare,

"il me paraît légitime de tenter d’expérimenter ces outils… et c’est là que je peux mesurer, encore une fois, qu’au-delà des conseils techniques qui sont judicieux, la dimension essentielle du travail pédagogique avec ceux qui résistent devant les apprentissages n’est pas prise en compte. Ces propositions ne disent pas un mot sur la façon dont nous allons traiter avec ces problèmes de comportement qui sont ré-veillés par l’apprentissage" 
(inattention, agitation, provocation, opposition avec dévalorisation, angoisse, retrait, empêchement de penser, rigidité, inhibition, en-dormissement…).

La peur d’apprendre et la peur d’enseigner fabriquent l’échec scolaire. Les émotions ont donc une place centrale dans les processus de développement et d’apprentissage : quand les émotions débordent, elles font obstacle à l’apprentissage. Chez beaucoup d’enfants et d’adolescents, la peur d’apprendre devient invalidante et se transforme en refus. Qu’est-ce qui peut faire obstacle au plaisir d’apprendre, au désir de savoir ? Pourquoi apprendre déstabilise ?

Mon expérience d’enseignante et de psychologue m’ont montré qu’apprendre nécessite, pour l’enfant, d’accepter de se confronter au doute, à l’incertitude, au temps de suspension : prendre le temps de suspendre ses certitudes, d’accepter de ne pas savoir tout, tout de suite, accepter le risque de se tromper mais aussi de dépendre du regard de l’autre, rencontrer l’autre, que ce soient l’enseignant ou les autres enfants, les mots de l’autre, le point de vue de l’autre. Apprendre est une expérience cognitive, émotionnelle et relationnelle.

C’est pourquoi dans les séances de psychopédagogie que je propose, je m’adresse à votre enfant dans sa totalité (cognition-émotion-corps) pour l’accompagner et l’aider à composer avec ses émotions négatives, surmonter ses résistances pour rejoindre le plaisir d’apprendre et de penser, dans une relation de sécurité affective, nécessaire à son évolution et à son bien-être.
Mon parcours et ma formation de psychopédagogue
Il me semble utile de revenir sur l’essentiel, une vision humaniste de la pédagogie :
  • Enseigner n’est pas une science, c’est une relation de transmission et d’ajustement mutuel. Les processus d’apprentissage ne peuvent se résumer à des techniques.
  • L’enfant en difficulté scolaire ne peut être réduit au fonctionnement de son cer-veau.
  • Les émotions ne sont pas un frein. Elles aident à penser quand on aide celui qui apprend à les identifier, les canaliser, les sublimer.
  • L’intelligence est plurielle, les moyens de développer ses ressources passent par une pédagogie différenciée, des dispositifs spécifiques pour chacun.
« Les structures cognitives sont alimentées et mises à feu par la relation affective et c’est elle qui donne envie d’explorer pour partager. » Boris Cyrulnik
Horaires Lundi - vendredi :9h à 20h
Tarifs – Séance psychologie
60€ la séance
25€ en groupe
Tarifs - Séance de sophrologie
60€ la séance
25€ en groupe

Certaines mutuelles peuvent rembourser plusieurs séances
veuillez vous renseigner auprès de votre mutuelle

LE CABINET L’ÎLOT
Cabinet l’îlot
Cabinet l’îlot
Cabinet l’îlot
Vous appréciez, partagez !
Zacarias / Zacarias Marie Télèphone06 85 32 75 40
Adresse5 rue Liban
75020 Paris